WOLXHEIM, AU FIL DE L'HISTOIRE...

Le village de Wolxheim, situé à 20km à l’ouest de Strasbourg, est blotti au pied de l’avancée de la falaise calcaire du Horn. 


famille_vogt2.pngCe nom a été bien choisi car tel un rayon de soleil au-dessus du vignoble, cette avancée ressemble à une corne. L’évêque Jean de Manderscheit s’en est inspiré en 1579 en fondant la « confrérie de la Corne ». Pour en être membre, il fallait vider d’un trait les 4 litres de vin de Wolxheim, contenu dans la corne ! La colline est dominée par la statue du Sacré Cœur, érigée en 1912 : elle protège et bénit vigne et village.
Enclavé dans le domaine royal de Dagobert, délimité par les quatres villages : Osthoffen, Westhoffen, Nordheim et Sundheim (devenu Soultz les bains grâce à son eau minérale), le vignoble était renommé et convoité. Abbayes et châteaux, par leurs fins connaisseurs, ont mis tout en œuvre pour acquérir des parcelles. 
Des carrières royales, appelées ainsi car Louis XIV les a visitées, on a extrait le grès rose pour la fortification de la ville de Strasbourg. Vauban, un des ses ministres, a fait creuser en 1682 le canal qui loge la bruche pour y acheminer pierres et vins. Plus tard, un des propriétaires de ces carrières est devenu un célèbre sculpteur : Philippe Grass (1801-1876). Strasbourg lui doit la statue en bronze du général Kleber et une cinquantaine de statues de la cathédrale, détruites par les iconoclastes révolutionnaires. Sans oublier Napoléon 1er, qui d’après la citation transmise par l’historien Auguste Stoeber, appelait le riesling de Wolxheim : « Mon vin préféré ». Wolxheim est un de joyaux de la Couronne d’Or, le vignoble de Strasbourg, grâce à ses références historiques et son vin de qualité qui ne cesse d’étonner.

… LA FAMILLE VOGT,
AU FIL DES ANNÉES